Région de l’Est : deux trafiquants d’ivoires condamnés à payer 253 million de francs

Deux braconniers arrêtés pour trafic illicite de 159 pointes d’ivoire sont condamnés à payer 253 575 000 FCFA(deux cent cinquante-trois millions cinq cents soixante-quinze mille francs) à titre de dommages et intérêts au Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF).

La décision a été rendue par le Tribunal de Première Instance de Bertoua dans la région de l’Est statuant en matière correctionnelle en son audience du 24 mai 2017. Les deux coupables, les nommés Zakary Daouda et Aboubakar Hibrahim, sont condamnés à payer 253 575 000 FCFA(deux cent cinquante-trois millions cinq cents soixante-quinze mille francs) à titre de dommages et intérêts au Ministère des Forêts et de la Faune et à verser  13 891 090 FCFA(treize millions huit cent quatre-vingt-onze mille quatre-vingt-dix francs)des dépens. Ils sont aussi condamnés à trois et quatre mois d’emprisonnement ferme respectivement et une contrainte par corps de cinq (05) ans.

Cette importante décision de justice fait suite à l’interpellation de trois suspects surpris par les éléments de la Douanes du secteur de la Région de l’Est à Bertoua dans deux véhicules contenant ledit butin le 12 mars, 2017. Selon les déclarations de l’un des suspects recueillies lors de l’enquête préliminaire, les véhicules étaient en provenance de Sangmelima et en route pour Garoua. Le Gouverneur de la région de l’Est était descendu sur les lieux constaté l’importante cargaison. Gregoire Mvongo avait annoncé des mesures sévères envers les auteurs de cet acte de braconnage. La présente décision est la plus abrupte des décisions de justice jamais enregistrée dans l’histoire de la répression de la criminalité faunique au Cameroun.

L’un des prévenus Zakari Daouda est un récidiviste bien connu des services d’application de la loi au Cameroun.Ce dernier avait été condamné à six (06) mois d’emprisonnement avec sursis de trois (03) ans par le Tribunal de Première Instance de Djoum au mois de novembre 2016 pour avoir été arrêté avec dix-huit pointes d’ivoire.

Selon les informations qui entourent cette affaire, les deux condamnés seraient les maillons d’une chaîne plus vaste et dont deux des principaux commanditaires sont encore en liberté.

 

Par Giscard Bounga, journaliste communautaire,

Radio Aurore, région de l'Est

Pour Green Alert Network

Juillet 2017

Dans l'actualité

Nos Correspondants

NOUS SUIVRE

joomla social share plugin

Nos partenaires

Rapports d'activités

Newsletter

Rester plus près de l'actualité environnementale avec Green Alert Network!

Nos Journées Mondiales

décembre

  • 05 décembre : Journée mondiale des sols
  • 11 décembre : Journée internationale de la Montagne

ONG News

No result...

     RADIOS PARTENAIRES MEMBRES DE GREEN ALERT