REGION DE L’OUEST

          La région de l’Ouest s’étend sur 13 892 km² et compte 1 785 285 habitants pour une densité de 128,5 habitants au km² selon le recensement de 2010. Elle est constituée sur le plan administratif de huit départements (Bamboutos, Haut Nkam, Hauts Plateaux, Koung Khi, Menoua, Mifi, Ndé, Noun) avec pour capitale régionale Bafoussam. Les peuples autochtones sont les Bamilékés et les Bamoum qui appartiennent au groupe ethnique semi-bantou. La population est cosmopolite et partagée équitablement entre la ville et les campagnes : 916 923 ruraux contre 868 392 urbains (soit 51% de ruraux) (RGPH 2010).

         Le relief de forte altitude est très diversifié dans l’ensemble, comprenant des paysages de montagnes, des plateaux étagés et des bassins.

         La région de l’Ouest est située dans la zone agro-écologique de hauts plateaux de l'Ouest. Cette zone est sous l’influence du climat tropical soudanien avec deux grandes saisons: une saison sèche qui va de novembre à avril, une saison des pluies qui va d’avril à octobre, avec un niveau de pluviométrie élevé variant entre 1 500 et 2 000 mm par an. Celle-ci a sept departments a savoir : bamboutos, noun, haut nkam, menoua, nde, haut plateaux. Les langues parlées sot l’Anglais et le Français ; Le problème environnemental le plus cité est la pollution des sols et sous-sols due à l’utilisation non raisonnée des intrants et produits phytosanitaires (pesticides). L’effet majeur constaté est la baisse de fertilité des sols. Le dérèglement climatique dans la région de l’Ouest a aussi un impact sur la production agricole, en raison des pluies tardives et irrégulières.

          La déforestation dans la région trouve sa cause dans la forte pression exercée par les populations pour acquérir des surfaces agricoles cultivables. De plus, les arbres sont régulièrement coupés pour être utilisés comme bois de chauffe et bois d’œuvre.

          L’utilisation des feux de brousses à des fins agricoles a pour conséquences le déboisement, l’érosion et l’appauvrissement des sols. Les dégradations observées affectent également les pâturages dont les superficies sont en diminution. Les fortes densités d’animaux posent des problèmes d’érosion dans les pâturages.

          Le problème de perte de biodiversité n’est pas très saillant, en raison de l’existence de nombreuses forêts sacrées interdites d’accès aux populations et où la biodiversité semble mieux protégée et plus présente.

          Enfin, les questions d’assainissement et de gestion des déchets sont réellement problématiques, principalement dans les centres urbains de la région. Le niveau des infrastructures est clairement insuffisant, ce qui a un impact à la fois sur l’environnement mais également sur la santé des populations. Dans la zone rurale, les déchets biodégradables sont prioritairement orientés pour la fertilisation des champs, tandis que les populations déclarent brûler les déchets non dégradables. Le problème d’insalubrité dans les abattoirs est général, bien que la Commune de Dschang pilote un projet important d’assainissement dans la ville.

          Dans cette région nous avons sept radio communautaires à savoir : la Radio Batcham situer dans le département des Bamboutos, la Radio Communautaire du Noun  située dans le département du Noun , la Radio Rural Fotonou  situer dans le Haut Nkam , la Radio Yemba situer dans la région  de la Menoua et la Radio Baham situer dans le département des haut plateaux  les langues locales parlées sont les Bamoun, Tikar, Ghomala’, Bangou, Futuni

voir aussi:

 

 

Dans l'actualité

Nos Correspondants

NOUS SUIVRE

Nos partenaires

Rapports d'activités

Newsletter

Rester plus près de l'actualité environnementale avec Green Alert Network!

Nos Journées Mondiales

décembre

  • 05 décembre : Journée mondiale des sols
  • 11 décembre : Journée internationale de la Montagne

ONG News

     RADIOS PARTENAIRES MEMBRES DE GREEN ALERT