REGION DU SUD OUEST

          La région du Sud-Ouest s’étend sur 25 410 km2 et compte 1 384 286 habitants selon le recensement de 2010. La population y est encore majoritairement rurale : 722 199 ruraux contre 662 087 urbains (soit 53% de ruraux).

         La région du Sud-Ouest est située dans la zone agro-écologique de forêts humides à pluviométrie monomodale ou côte maritime. Cette zone est sous l’influence du climat équatorial Camerounien à deux saisons réparties comme suit : une longue saison de pluies et une courte saison sèche, avec un niveau de pluviométrie élevé variant entre 2 000 et 4 500 mm par an.

        Cette région compte de nombreuses aires protégées parmi lesquelles les Parcs Nationaux du Mont Cameroun (volcan actif), de Korup, de Takamanda, le sanctuaire de Banyang-Mbo, Les principaux problèmes environnementaux recensés sont:  la réserve des Monts Bakossi, etc.

Les feux de brousse.

         Le problème environnemental le plus cité est le réchauffement climatique, ce qui peut être assez étonnant a priori car ce phénomène dont on parle beaucoup sur la scène internationale est rarement ressenti ou du moins évoqué au niveau local. Le dérèglement/réchauffement climatique dans la région du Sud-Ouest représente un problème dans les secteurs de l’agriculture (en raison de la variabilité des saisons) et l’élevage (des maladies auparavant saisonnières persistent désormais tout au long de l’année).

           La déforestation est citée, tout comme dans les autres régions. Dans la région du Sud-ouest, la pression exercée par les agro-industries est particulièrement vive, du fait de vastes espaces occupés. Cette situation oblige les petits agriculteurs à empiéter sur la forêt pour trouver des terres cultivables. A titre d’exemple, la réserve forestière de Southern Bakundu n’existe pratiquement plus car les populations y ont établi leurs champs.

          L’activité agricole peu structurée a pour conséquences l’érosion et l’appauvrissement des sols. S’agissant de la biodiversité, sa perte est la grande absente des problèmes environnementaux fréquemment cités. La plupart des personnes interviewées ne font pas le lien entre « environnement » et « faune », ce qui illustre bien l’étendue de la problématique du braconnage.

          Enfin, les questions d’assainissement et de gestion des déchets constituent un réel problème. Le niveau d’infrastructures est insuffisant. A Buea, la décharge est située près d’un cours d’eau. De nombreux acteurs ont également évoqué les problèmes de déchets laissés par les randonneurs sur le Mont Cameroun. Cette zone touristique serait en passe de se transformer en véritable dépotoir.

voir aussi:

 

Dans l'actualité

Nos Correspondants

NOUS SUIVRE

Nos partenaires

Rapports d'activités

Newsletter

Rester plus près de l'actualité environnementale avec Green Alert Network!

Nos Journées Mondiales

décembre

  • 05 décembre : Journée mondiale des sols
  • 11 décembre : Journée internationale de la Montagne

ONG News

     RADIOS PARTENAIRES MEMBRES DE GREEN ALERT